1 500€ à Elliot

Bonjour à tous,

Grâce à vos dons, vos efforts et votre générosité, ce n’est pas un mais trois enfants que nous avons pu aider.
Encore merci au groupe Courir Avec Toi ❤️

Voici le récit de la vie d’Elliot écrit par sa maman à qui nous remettons 1 500 euros afin de les aider un peu dans leur quotidien :

Elliot est né au Québec le 20 septembre 2018 d’une maman française et d’un papa australien.
Ses origines appelant au voyage, il se retrouve loin du Canada pour rendre visite à la famille du côté paternel à l’automne 2019.

Un voyage qui se transforme en cauchemar, lorsque l’on découvre qu’il est atteint d’un cancer du cerveau. En effet, quelques jours avant le retour vers la maison, il est hospitalisé à cause de forts vomissements. Les docteurs pensent tout d’abord à une gastro, communément appelée rotavirus. Mais le vol de retour n’aura pas lieu, l’état d’Elliot ne connaissant aucune amélioration.
Des tests plus spécifiques sont alors réalisés, et il est transféré au Royal Children’s Hospital à Melbourne par hélicoptère suite aux résultats. Les médecins ont découvert une masse au cerveau, et Elliot est opéré le jour suivant. Après 12 heures passées entre les mains des chirurgiens, plus de 90 % de la tumeur est enlevée. Le 10 % restant étant situé sur la tige du cerveau, il est délicat d’y toucher sans lui faire de mal. Une biopsie est effectuée et l’on apprend qu’Elliot souffre d’un cancer ATRT ; rare, extrêmement agressif et qui peut récidiver, avec 50 % de chances de survie selon les statistiques.

Elliot est incapable de bouger après la chirurgie, il connaît beaucoup de complications post-
opératoires dont quelques problèmes cardiaques. Il est opéré deux fois supplémentaires afin d’installer un drain pour l’aider à stabiliser la pression au niveau du crâne. La chimiothérapie débute le plus rapidement possible, à peine la plaie cicatrisée. Et il n’est pas envisageable de
retourner au Canada à ce moment-là car cela retarderait le début du traitement. C’est ainsi
qu’Elliot et ses parents s’installent à Melbourne pour lui donner ses meilleures chances.
La chimiothérapie est intensive, six cycles qui dure environ un mois chacun. Elliot passe la
plupart du temps à l’hôpital, et ne sort que pour quelques jours entre chaque traitement. Il passe parfois des semaines entières sans même pouvoir quitter sa chambre, étant sans système immunitaire. Les effets secondaires sont extrêmement difficiles et pourtant, il se bat de toutes ses forces. Il perd malheureusement une partie de son audition suite aux médicaments injectés,
et porte désormais un appareil auditif. Son côté gauche qui s’était retrouvé paralysé suite à l’opération s’améliore, et Elliot retrouve sa mobilité au fur et à mesure des jours, ne lâchant rien et en gardant le sourire. En se levant chaque matin pour monter sur son vélo, pour cette bouffée d’air frais sur son visage, pour l’amour de Papa et Maman. Pour lui, pour sa vie.

Six mois passent à rire et à pleurer dans ces chambres d’hôpital. À attendre les prises de sang, les pansements, les IRM, les scans, la rééducation, etc. À connaître la fièvre, la nausée, le corps qui convulse, celui d’un enfant de moins de deux ans. Le coronavirus complique les visites, mais le dernier cycle est là, suivi d’un IRM.

Les nouvelles sont bonnes, l’état d’Elliot est
stable et la chimiothérapie fonctionne. Il n’a pas besoin de rayons, mais il doit aujourd’hui suivre un essai clinique disponible seulement dans certains pays dont l’Australie pour les 12 prochains mois, afin de s’assurer que toutes les cellules cancéreuses sont parties.

Voilà le récit de l’inimaginable, de la maladie et de la force de vivre. D’une famille qui quitte sa
maison pour le voyage d’une vie. D’un petit garçon touché par l’horreur, de plein fouet. C’est le récit des maladies infantiles, de celles dont on ne connaît pas vraiment les causes. Et c’est l’histoire de l’amour, de ce présent qui est aujourd’hui le plus important ; c’est le récit d’Elliot.

À tous les enfants qui se battent, à tous les médecins et les soignants qui sont là, à toutes ces associations qui y croient, à tous ces parents, ces amis, ces familles qui prient. À Elliot, à notre fils.

Merci pour votre soutien, du fond du cœur. On ne saurait réellement trouver les mots pour
vous expliquer notre parcours, ou même ceux pour vous remercier.
En voici quelques-uns,
merci de les lire, et merci pour votre aide si précieuse.
Avec beaucoup d’amour,
Gaëlle, Hayden et Elliot

Merci à Gaelle pour ce récit très émouvant et nous continuerons à nous battre pour tous ces enfants. 🌻
Les Duchesses Du Cœur